Valorisation de la laine dans La Double

Tapis exposé au Dorat à l’occasion du concours international de tonte de moutons (2019)

Depuis 2018, un projet de valorisation de la laine d’une bergère sans terre dans La Double a émergé.

Comment ne pas connaître Thérèse en habitant au cœur de la forêt de La Double ? Une bergère sans terre, menant son troupeau au gré des prairies mises à sa disposition. Elle gagne sa vie grâce à la vente de ses agneaux. Et pourquoi pas aller plus loin et se lancer dans la valorisation de sa laine ? Ce projet avait déjà germé avec Mathilde Grolleau, une feutrière, venue s’installer dans la région avec sa roulotte : de gros cocons feutrés, des tentures, des tapis poilus feutrés et couvertures… Malheureusement, ce projet s’arrête en bon chemin, car Mathilde part pour d’autres aventures.

Thérèse élève des brebis de race Sasi Ardia (brebis des broussailles), une ancienne variété du Pays Basque, race rustique adaptée au tout terrain et toutes saisons, qui sont toute l’année dehors. Elle n’ a pas de bergerie et transhume régulièrement. En plus des Sasi Ardia, elle possède et des Rouge de Roussillon croisées pour la viande.

Les caractéristiques de cette laine se situent dans la longueur des poils très longs (20 à 25 cm), laine plutôt rêche, contrairement à celle des agneaux, bouclée et très douce au toucher. Cette laine était utilisée autrefois pour la confection de matelas et vêtements dans le Pays Basque après avoir été cardée. C’est d’ailleurs un de nos projets.

C’est lors de nos différents partages, que j’eus l’idée de lui faire un prototype de tapis en tissant sa laine une fois filée. Notre projet d’un nouveau partenariat était lancé, Thérèse filant sa laine et moi créant des tapis sur chaîne en lin.

Pelotes de laine filées par Thérèse

Plusieurs tapis sont sortis du métier avec un motif – signature représentant « un pilou » écluse en bois que l’on trouve dans beaucoup d’étangs de La Double (le motif représenté ci-dessus) permettant de les vider en cas de besoin. Depuis l’été dernier, j’expérimente des teintures végétales pour personnaliser certains tapis, chacun étant différent.

Nous les exposons dans diverses manifestations de la région. Nous avons déjà expédié plusieurs commandes.